03 sept. 2021

Les cartes préférées du JCC Pokémon de l’époque de Johto

Les célébrations du 25e anniversaire se poursuivent, et nos experts du JCC Pokémon nous parlent de leurs cartes préférées de cette région emblématique.

Nos historiens du JCC Pokémon étaient impatients d'écrire au sujet de cette rétrospective sur Johto, partie intégrante de cette année de célébrations du 25e anniversaire. La région de Johto a été mise en vedette deux fois dans l'histoire du JCC Pokémon : la première fois au début des années 2000, puis une seconde fois presque 10 ans après avec la sortie des jeux vidéo Pokémon HeartGold et Pokémon SoulSilver.

Ce mois-ci, les fans pourront en savoir plus sur les cartes préférées de nos superstars du JCC Pokémon issues de deux périodes particulières du jeu. On retrouve dans toutes deux d'incroyables cartes emblématiques. Découvrez celles qui ont le plus marqué leur esprit !

Veuillez noter que certaines extensions plus anciennes du JCC Pokémon n'étaient pas disponibles dans toutes les langues. Les cartes qui n'ont pas été publiées en français sont affichées ici en anglais.


Tord Reklev
Trois fois vainqueur des Championnats Internationaux

Queulorior

Selon moi, Queulorior de l'extension HS – Indomptable est l'un des Pokémon de soutien les plus marquants. Son Poké-Power Portrait permettait au joueur de regarder la main de l'adversaire et d'utiliser l'effet de l'une des cartes Supporter qui s'y trouvait. Plus important encore, vous pouviez tout de même jouer une de vos propres cartes Supporter si vous ne l'aviez pas déjà fait. Il est également intéressant de noter que Portrait ne pouvait pas être interrompu après avoir regardé la main de l'adversaire ; si une carte Supporter s'y trouvait, vous deviez utiliser son effet. Cela pouvait aussi conduire à des situations hilarantes où la seule carte Supporter qui se trouvait dans la main de l'adversaire était Professeur Keteleeria, ce qui forçait le joueur qui avait utilisé Portrait à se défausser des cartes qui lui auraient été utiles.

La simple existence de Queulorior a modifié la façon dont les decks étaient construits, car avoir dans sa main une carte Supporter que l'adversaire aurait pu utiliser à son avantage était un risque. Plus tard, la carte Objet Récepteur Aléatoire est devenue une carte qu'il fallait garder dans sa main, car elle garantissait généralement d'obtenir une carte Supporter au prochain tour, tout en empêchant Portrait d'en profiter.

Je trouve aussi que ce Poké-Power va parfaitement à Queulorior, le Pokémon Peintre. Il peut faire des « portraits » des cartes Supporter et copier leurs effets. Cette carte est très bien conçue.

Celebi Brillant

Tous ceux qui m'ont rencontré à un évènement Pokémon en personne n'auront aucun mal à deviner mon Pokémon préféré. J'apporte toujours un tapis de jeu, une pièce et une peluche Celebi. Celebi est mon Pokémon préféré depuis que je suis tout petit, et ça n'a pas changé depuis.

Les Pokémon chromatiques sont apparus pour la première fois à l'époque de Johto du jeu vidéo avec Pokémon Or, Pokémon Argent et Pokémon Cristal. Bien évidemment, ils ont tout de suite été très populaires. La première fois que ce concept est apparu dans le JCC Pokémon était en 2001 dans le set Neo Revelation avec les Pokémon Brillants, notamment Magicarpe Brillant et Léviator Brillant. On se souvient également des Pokémon Brillants du point de vue du jeu, car vous ne pouviez en avoir qu'un seul dans votre deck. Pour la première fois, une règle autre que celle des 4 exemplaires vous empêchait d'ajouter des cartes à votre deck.

Celebi Brillant (Neo Destiny, 106/105) est sorti en 2002, et c'est une de mes cartes préférées. C'était la première fois que mon Pokémon préféré était décliné en une version exclusive Brillante, et elle est magnifique. Les couleurs et la posture du Pokémon sur cette carte sont incroyables, je l'adore. Je la garde dans un classeur spécial, dédié à toutes les cartes Celebi différentes qui sont sorties. On m'a aussi offert un exemplaire de cette carte il y a quelques années comme cadeau d'anniversaire, ce qui la rend encore plus spéciale.


Jason Klaczynski
Trois fois Champion du Monde du JCC Pokémon

Mélo

C'est difficile de croire qu'un Pokémon avec seulement 30 PV et sans moyen d'infliger des dégâts puisse influencer le jeu, et pourtant, Mélo (Neo Genesis, 20/111) l'a fait. Cette carte a pratiquement sauvé le JCC Pokémon il y plus de 20 ans.

En 2000, de puissantes cartes Dresseur qui dépouillaient la main de l'adversaire régnaient sur le jeu. Des cartes telles qu'Attaque sournoise des Rocket (Team Rocket, 16/82) et « The Rocket's Trap » (Gym Heroes, 19/132) étaient combinées pour laisser un adversaire malchanceux avec parfois zéro carte, souvent avant même son premier tour. Sans cartes utiles dans leur main, ces joueurs avaient deux options : piocher LA carte miracle, ou perdre rapidement. Les défaites étaient nombreuses, ce qui frustrait les joueurs.

Mais au moment où les joueurs découragés s'apprêtaient à ranger leurs cartes Pokémon, le set Neo Genesis est sorti, dévoilant Mélo au monde entier. Depuis, les joueurs qui se retrouvaient sans cartes pouvaient en récupérer 7, pour seulement une Énergie. De plus, Mélo avait une défense qui lui était propre : la nouvelle règle « bébé Pokémon », qui obligeait les adversaires à réussir un lancer de pièce pour l'attaquer.

Les joueurs se sont bousculés pour échanger quatre Mélo dans leurs Ligues Pokémon, espérant donner à leurs decks la meilleure chance possible de commencer avec une main contenant ce Pokémon. Cela a fait renaître la mécanique stratégique de va-et-vient du jeu, car les joueurs pouvaient désormais piocher constamment de nouvelles mains, et trouver de nouvelles options à chaque tour pour faire avancer leur jeu.

Cornèbre

Quelle est la meilleure attaque de toute l'histoire du jeu ? Je dirais Regard Noir de Cornèbre (Neo Genesis, 24/111), qui empêchait le Pokémon Actif de l'adversaire de battre en retraite de façon permanente. Cela fonctionnait en parfaite synergie avec l'autre attaque de Cornèbre, Feinte, qui vous permettait d'attaquer le Banc de l'adversaire tandis que son Pokémon Actif était piégé.

Il y avait plusieurs façons de gâcher la journée de l'adversaire avec Regard Noir de Cornèbre. Vous pouviez cibler un Pokémon de type Psy, car Cornèbre avait une Résistance face à ce type. Vous pouviez combiner l'attaque avec Suppression d'Énergie (Set de Base, 92/102) et Double Suppression d'Énergie (Set de Base, 79/102), bloquant un Pokémon sur le Poste Actif sans l'Énergie nécessaire pour attaquer. Vous pouviez isoler un Pokémon n'infligeant que peu de dégâts, puis utiliser des cartes de soins comme Baie dorée (Neo Genesis, 93/111) pour restaurer les PV de Cornèbre et continuer d'attaquer avec Feinte.

La meilleure façon pour l'adversaire d'échapper à Regard Noir était les cartes Dresseur telles qu'Échange (Set de Base, 95/102) et Rappel (Set de Base, 78/102), mais les joueurs les plus malins combinaient Cornèbre avec des Pokémon empêchant de jouer des cartes Dresseur comme Roigada (Neo Genesis, 14/111) et Rafflesia obscur (Team Rocket, 13/182) pour que l'adversaire ne puisse pas jouer ces cartes.

Cela donnait lieu à des situations où n'importe quel joueur, même celui qui avait récupéré le plus de cartes Récompense, pouvait se faire couper l'herbe sous les pieds et perdre la partie à cause d'une attaque Regard Noir.


Ross Cawthon
17 participations aux Championnats du Monde et deux fois finaliste des Championnats du Monde

Steelix

Neo Genesis était l'une des extensions les plus importantes du JCC Pokémon. En plus d'inclure des Pokémon de Johto, elle a introduit deux nouveaux types, Métal et Obscurité, ainsi que les Énergies de type Métal (Neo Genesis, 19/111) et Obscurité (Neo Genesis, 104/111), qui avaient des effets spéciaux. Le premier Pokémon de type Métal notable était Steelix (Neo Genesis, 15/111). Bien que les statistiques de Steelix ne soient pas extraordinaires, le pouvoir défensif de l'Énergie Métal en a fait l'un des meilleurs Pokémon de l'époque.

Les Pokémon n'infligeaient pas autant de dégâts qu'ils ne le font aujourd'hui. Les parties étaient plus longues, donc attacher trois ou quatre Énergies de type Métal sur un Steelix était parfaitement faisable. Réduire de 30 ou 40 les dégâts infligés par une attaque rendait Steelix extrêmement résistant. Prenons un exemple : réduire de 40 les dégâts infligés à un Pokémon avec 110 PV, c'est comme réduire de 120 les dégâts infligés à un Pokémon-VMAX avec 330 PV ! De la même façon, la carte Baie dorée (Neo Genesis, 93/111), qui soignait de 40 dégâts gratuitement, était extrêmement puissante étant donné la force des attaques et les PV que l'on retrouvait à l'époque de Neo. Avec Énergie Métal et Baie dorée, un Steelix pouvait survivre de nombreux tours, si ce n'est toute une partie.

Aligatueur

Aligatueur (Neo Genesis, 5/111) était le premier deck offensif combinant des cartes et ayant du succès. La plupart des Pokémon suivaient le même schéma traditionnel « attachez plus d'Énergie pour infliger plus de dégâts ». Mais la quantité de dégâts infligés par l'attaque Courant d'Aligatueur ne dépendait pas de la quantité d'Énergie en jeu, mais du nombre d'Énergies Eau dans la pile de défausse. Son Pouvoir Pokémon, Averse, s'associait parfaitement avec Courant, car il défaussait des Énergies Eau de votre main. L'inconvénient de Courant était que les cartes Énergie Eau étaient remélangées avec votre deck, rendant votre prochaine attaque plus compliquée.

Deux cartes se combinaient bien avec Aligatueur. La première était « Trash Exchange » (Gym Heroes, 126/132). Au premier regard, cette carte semble absurde : mélangez avec votre deck votre pile de défausse, puis piochez au hasard le même nombre de cartes de votre deck. Cet effet peut vous aider, ou au contraire vous pénaliser. Cependant, avec Aligatueur, vous pouviez jouer « Trash Exchange » après Courant. Puisque toutes vos cartes Énergie Eau étaient dans votre deck, il y avait de fortes chances que quelques-unes se retrouvent dans la pile de défausse. Plus tard, Aligatueur était associé avec Parasect (Neo Revelation, 35/64). Le Pouvoir Pokémon, Pollen allergique, de Parasect empêchait que l'Énergie Eau soit mélangée avec le deck, donc vous ne deviez défausser beaucoup d'Énergie Eau qu'une fois.

Il y a de nombreuses attaques uniques dans le JCC Pokémon qui infligent des dégâts supplémentaires en fonction du nombre de marqueurs de dégâts sur votre Pokémon, de combos de Pokémon en jeu particuliers, de cartes dans votre pile de défausse, de cartes dans votre main, etc. Courant d'Aligatueur était la première de ces puissantes attaques sortant de l'ordinaire à dominer le jeu.


Michael Pramawat
Vainqueur des Championnats Internationaux Européens et finaliste des Championnats du Monde

Donphan Prime

Vous connaissez Donphan Prime ? Cet incroyable Pokémon possède des statistiques extraordinaires. Il représente à lui seul la montée en puissance de l'époque de HeartGold & SoulSilver. Pour commencer, c'est un Pokémon de Niveau 1 avec 120 PV, ce qui était jusque là réservé aux Pokémon de Niveau 2. Son Poké-Body Exosquelette renforce sa résilience, et le rend encore plus difficile à mettre K.O. Son attaque Séisme pouvait mettre K.O. Luxray GL Niv. X d'un seul coup, et Gros Impact était une très bonne attaque. Cette carte était excellente dès le jour de sa sortie, et efficace face à un large éventail de decks.

Mais la raison principale pour laquelle j'adore Donphan Prime n'est pas pour la force de cette carte quand elle était légale dans le format Standard, mais parce qu'elle est parfaite dans un cube. C'est l'une des rares cartes de l'époque qui, uniquement du point de vue de ses statistiques, peut rivaliser avec les cartes sans encadré Règle d'aujourd'hui. Si je fais une sélection dans un cube avec un groupe d'amis et que je vois Donphan, j'ai tout de suite envie de le choisir, car cette carte a résisté à l'épreuve du temps. Le fait que le coût de Retraite de quatre Énergies permette de chercher cette carte avec Masse Ball est une autre raison pour laquelle cette carte est intéressante dans les cubes.

Professeur Orme

J'adore cette carte pour plusieurs raisons. La première raison est que les effets qui vous font mélanger des cartes dans votre deck pour en piocher d'autres étaient rares à l'époque où le set Neo Genesis est sorti. Ça faisait du bien de ne plus à avoir à se défausser de cartes pour en piocher de nouvelles. C'était la première tentative de Pokémon d'équilibrer Professeur Chen, qui est sans doute la meilleure de toutes les cartes. Il était évident que Pokémon essayait de rééquilibrer le jeu, et la franchise était prête à essayer de nouvelles choses pour que le jeu reste amusant et dans l'air du temps.

Cette carte était également intéressante, car elle était le prototype des cartes Supporter. La carte Professeur Orme, une fois utilisée, avait l'inconvénient de ne plus vous permettre de jouer de cartes Dresseur. Ce désavantage étant trop important, Pokémon a donc établi qu'il ne serait désormais possible de jouer qu'une carte Supporter par tour. C'est super de voir le JCC Pokémon changer au fil du temps, et Professeur Orme a été une carte charnière dans cette transition. La joie que ressent Professeur Orme en portant Héricendre est la même que celle que j'éprouve en tenant cette carte en main.


Mike Martin
Professeur du JCC Pokémon depuis 20 ans

Ectoplasma Prime

Je suis toujours intéressé quand le JCC Pokémon offre aux joueurs une nouvelle façon de gagner. D'ordinaire, les parties se terminent lorsqu'un Pokémon est mis K.O. ou lorsqu'une carte Récompense est récupérée, et parfois quand un joueur n'a plus de cartes dans son deck. La série HeartGold & SoulSilver nous a offert la carte Stade Monde perdu, et la meilleure façon d'en tirer parti : Ectoplasma Prime. Il faut d'abord noter que « Prime » ne fait pas partie du nom d'Ectoplasma et ne fait que décrire les puissants Pokémon sortis à cette époque qui dépassaient du cadre de l'illustration de la carte. Ils étaient même source de confusion pour certains joueurs. Ils pensaient que « Prime » faisait partie du nom de la carte (même si « Prime » n'apparaît pas sur la carte), et comme les Pokémon Prime avaient l'air spéciaux, les joueurs pensaient aussi qu'ils pouvaient récupérer deux cartes Récompense après en avoir mis un K.O. Mais non, ce sont des Pokémon ordinaires.

En plus des Pokémon Prime, la Zone Perdue est également venue s'ajouter au jeu à cette époque. Les cartes déposées en cet endroit étaient perdues pour le reste de la partie, et ne pouvaient pas revenir dans le jeu contrairement aux cartes de la pile de défausse. Bien que ce soit un inconvénient, ça n'empêchait pas de jouer. Puis la carte Monde perdu est sortie. Elle vous permettait de déclarer victoire si votre adversaire avait 6 cartes ou plus dans la Zone Perdue. Une carte pouvait se retrouver dans la Zone Perdue de plusieurs façons, mais la plupart du temps cela était volontaire et venait des effets de vos propres cartes. Ectoplasma Prime, au contraire, vous offrait plusieurs manières de placer des cartes de votre adversaire dans la Zone Perdue. Vous pouviez les retirer de la main de l'adversaire avec son attaque Jet dans les Ténèbres, ou mettre K.O. un Pokémon adverse avec son attaque Chute Maudite, qui envoyait le Pokémon vaincu dans la Zone Perdue grâce au Poké-Body Catastrophe. C'est un mécanisme assez cool que j'espère revoir.

Farfuret

Farfuret (Neo Genesis, 25/111) fut la première carte à être bannie de la compétition, car elle n'était pas assez équilibrée. Avant d'être bannie, on la retrouvait dans pratiquement tous les decks des Top Cut des tournois. En comparant cette carte aux Pokémon d'aujourd'hui et aux dégâts qu'ils peuvent infliger, il est difficile d'imaginer qu'un Pokémon avec 60 PV et qui infligeait en moyenne 60 dégâts puisse dominer un format. D'ailleurs, cette carte a été réimprimée plusieurs fois avec de légères modifications au cours des années sans qu'aucune d'entre elles ne soit utilisée en compétition. Regardez ces Pokémon : Farfuret-EX, Farfuret et Farfuret. À part quelques modifications au niveau de leurs statistiques, ces cartes ne s'éloignent pas vraiment de celle qui a été bannie à l'origine. Non seulement elles ne dominaient pas le jeu, mais elles ne valaient même pas la peine d'être jouées. Pourquoi ?

Pour plusieurs raisons. La carte d'origine n'avait pas de Coût de Retraite, et il ne faut jamais sous-estimer l'avantage de ne pas avoir à défausser d'Énergie pour se mettre à l'abri, en particulier si c'est de l'Énergie Obscurité précieuse. Cette carte Énergie spéciale, également sortie dans le set Neo Genesis, offrait un bonus de 10 dégâts. Ce n'est pas tout, ce bonus s'accumulait pour chaque Énergie Obscurité supplémentaire attachée. Cela suffisait pour mettre K.O. d'un coup la plupart des attaquants de tout deck. Enfin, comme les joueurs combinaient la carte d'origine avec quatre cartes Énergie Multicolore (Aquapolis, 144/147) pour outrepasser la limite de quatre exemplaires d'Énergie spéciale Obscurité, elle pouvait être ajoutée à n'importe quel deck utilisant tout type d'Énergie. L'autre raison importante pour laquelle les autres versions ne pouvaient pas s'imposer est l'augmentation des PV des Pokémon attaquants adverses. Infliger 70 ou 80 dégâts ne suffisait plus.





La communauté du JCC Pokémon ne serait pas la même sans ces cinq contributeurs, et nous apprécions leurs analyses détaillées. Revenez tout au long de l'année pour découvrir d'autres cartes préférées du JCC Pokémon.




À propos des contributeurs

Tord Reklev
Tord Reklev est un rédacteur contributeur pour Pokemon.com. Originaire de Norvège, il joue depuis qu'il a 6 ans. Il est le seul joueur de la catégorie master à avoir remporté les Championnats Internationaux d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Océanie, et il a récemment atteint le Top 4 aux Championnats du Monde. Quand il ne joue pas, il poursuit ses études et aime jouer au tennis. Retrouvez-le lors d'évènements du JCC Pokémon, et suivez-le sur Twitter à @TordReklev.

Jason Klaczynski
Jason Klaczynski est trois fois Champion du Monde de la catégorie master (2006, 2008, 2013) et Champion des États-Unis en 2015. Jason a débuté dans le JCC Pokémon dès que Pokémon a connu le succès en 1999, et il a joué de façon compétitive jusqu'en 2017. Désormais, Jason préfère redécouvrir avec ses amis les premiers formats du JCC Pokémon, et écrire des articles sur ce sujet.

Ross Cawthon
Ross Cawthon est un joueur de longue date, qui a commencé à participer aux tournois en 2000. Il est le seul joueur à avoir participé aux 17 Championnats du Monde du JCC Pokémon. Il a été finaliste en 2005 et 2011, et demi-finaliste en 2016. Il est connu pour avoir créé de nombreux decks « rusés » au fil des années. Ross a un doctorat en astrophysique et étudie l'énergie noire (à ne pas confondre avec les cartes Énergie Obscurité).

Michael Pramawat
Michael Pramawat est sept fois Champion régional et Champion international. Il a concouru au plus haut niveau et a failli être Champion du Monde, mais a terminé deuxième en 2010. Michael est un maître du JCC Pokémon et continue de jouer avec comme objectif de se battre sans répit pour être le meilleur Dresseur. Vous pouvez le suivre sur Twitter (@michaelpramawat).

Michael Martin
Michael Martin, dit « PokePop », n'a pas gagné de tournoi. Il juge et organise des évènements du JCC Pokémon depuis 2000 et a participé en tant que juge à tous les Championnats du Monde Pokémon. Il participe également au Pokémon TCG Compendium (lien en anglais), où sont rassemblées toutes les règles officielles du Pokémon Organized Play. Il a envie de revoir les joueurs et ses collègues professeurs en personne, et il a hâte que les évènements en présentiel reprennent.

Haut de la page