28 fév. 2020

L’art dans l’extension Épée et Bouclier du JCC Pokémon

Chaque carte du JCC Pokémon fait l’objet d’une incroyable réflexion artistique. Découvrez nos illustrations préférées dans cette nouvelle extension.

Avec la sortie de l'extension Épée et Bouclier du JCC Pokémon, le moment est idéal pour apprécier les nouveautés artistiques parmi 200 cartes. Comprendre comment les Pokémon (et autres facettes du monde Pokémon) sont mis en scène est presque aussi amusant que combattre.

Découvrez quelques superbes illustrations de cette extension, et n'oubliez pas de regarder aussi parmi vos propres cartes pour y trouver d'autres trésors.


Pyrobut : jamais deux sans trois

Trouver deux cartes du même Pokémon dans une extension est relativement courant, mais en trouver trois, comme c'est le cas de Pyrobut dans Épée et Bouclier, est plutôt rare. Cette opportunité est idéale pour comparer un même sujet dépeint par différents artistes. Kouki Saitou présente Pyrobut (034/202) en pleine action. Par un flou artistique, le regard est attiré sur le ballon en feu que le Pokémon Buteur shoote directement dans votre direction. Naoki Saito dessine également Pyrobut (035/202) en mouvement, mais insiste sur la légèreté du Pokémon. La sobriété de l'arrière-plan donne l'impression que ce Pyrobut va sortir de la carte. Finalement, le Pyrobut (036/202) de Shin Nagasawa montre un aplomb héroïque qui présage de son assurance dans le combat.


C'est de la Ball !

Les Pokémon ont beau susciter toute l'attention, il ne faut pas oublier l'objet le plus emblématique du monde Pokémon, la simple et brillante Poké Ball. Nombreux sont les artistes qui introduisent la Poké Ball dans leurs créations artistiques avec humour et subtilité. Ainsi, le regard étonné de Tiboudet (105/202) au milieu d'une quantité de Poké Balls, probablement envoyées par un Dresseur espérant attraper le Pokémon, en dit long, et donne à cette scène familière une nouvelle dimension. Chinchidou (146/202) est également entouré de Poké Balls… à moins que... L'Honor Ball pourrait bien être un jouet en peluche, comme le Voltorbe dans le panier. L'expression satisfaite de Chinchidou semble indiquer que même les Pokémon aiment les jouets Poké Balls. Et si vous regardez bien les fleurs derrière Tournicoton (020/202), vous remarquerez que l'une d'elles a également la forme d'une Poké Ball. Ouvrez l'œil et trouvez les Poké Balls (grosses ou petites) cachées dans votre collection de cartes.


Taira Akitsu

En parcourant l'extension Épée et Bouclier, nos yeux ont été attirés par quelques cartes de l'artiste Taira Akitsu. Akitsu a travaillé sur la création artistique de nombreux jeux, et a illustré des cartes du JCC Pokémon pour la première fois. Une belle réussite ! L'une de ces cartes présente, par une belle journée ensoleillée, un Goupix (022/202) en équilibre précaire sur des marches en pierre, tandis que l'autre dépeint Fantominus (083/202) dévalant les marches de bois d'un escalier délabré et entouré de lanternes qui dansent dangereusement à l'arrière-plan. Ces deux cartes capturent parfaitement la personnalité de ces Pokémon. Nous sommes impatients de voir les créations artistiques qu'Akitsu proposera pour illustrer les Pokémon des prochaines extensions.


Du « flare » artistique

Plus précisément, du « facteur de flare ». La diffusion de la lumière à travers l'objectif d'un appareil photo, en fonction de l'angle, peut créer un effet de facteur de flare spectaculaire. Les artistes utilisent parfois ce procédé optique pour ajouter une touche d'intensité à leurs illustrations. Par exemple, cet effet de flare qui apparaît juste derrière Feunard (023/202) lui donne une attitude magistrale. Pour Lokhlass-V (049/202), le flare ajoute un éclat de couleurs arc-en-ciel à une scène qui serait sinon dominée par les bleus profonds de l'eau, du ciel et de Lokhlass lui-même. Si sur ces deux cartes, le flare apporte une vitalité subtile à la scène, ce phénomène optique devient sur Keldeo-V (053/202) la partie la plus dynamique de la carte, créant un effet saisissant. Keldeo semble interagir physiquement avec la réfraction lumineuse qui étincelle de sa corne. On aura plaisir à retrouver ces exemples dans l'extension Épée et Bouclier et à apprécier l'éclat que le flare apporte à chacune de ces illustrations.


Des Pokémon espions

Nous prenons toujours plaisir à observer la présence d'un Pokémon sur d'autres cartes Pokémon, et dans l'extension Épée et Bouclier il en existe de nombreux exemples, dont quelques Pokémon de type Combat que nous voulons mettre à l'honneur. Sur les cartes de Kicklee (094/202) et Tygnon (095/202), l'artiste Shigenori Negishi illustre avec superbe la même scène selon deux perspectives différentes. Sur la carte Simularbre (100/202) on aperçoit un autre Simularbre caché derrière un arbre, qui se risque à jeter un œil furtif. La carte de Triopikeur (093/202) fait partie des cartes drôles de ce set. On y voit un deuxième Triopikeur qui émerge de son trou, les yeux grand ouverts et pleins d'étonnement. Tout à l'arrière-plan, Taupiqueur est surpris : il émerge de son trou, le nez au ras des vagues, comme sur sa carte d'origine du même illustrateur, dans EX Gardiens de Cristal (50/100). Nous aimons ces illustrations qui évoquent le quotidien des Pokémon parmi une multitude d'autres Pokémon fantastiques.

Ce ne sont que quelques œuvres d'art que vous aurez la joie de découvrir dans l'extension Épée et Bouclier. Que vous soyez un collectionneur ou un joueur compétitif, prenez le temps d'admirer le travail artistique des cartes de votre collection.

Épée et Bouclier
Haut de la page