21 nov. 2018

Des illustrations exceptionnelles

La nouvelle extension Soleil et Lune – Tonnerre Perdu est remplie de magnifiques illustrations qui vont ravir les collectionneurs.

Maintenant que la nouvelle extension Soleil et Lune – Tonnerre Perdu est sortie, prenons le temps d'admirer en détail le splendide travail artistique de chaque carte. Ces très belles cartes réalisées par des artistes de grand talent donnent au JCC Pokémon toute sa personnalité et offrent aux fans une vue unique du monde Pokémon. Voyons ensemble les cartes qui nous ont le plus impressionnés.



Illustrations de 0313

Vos yeux s'arrêteront probablement sur des cartes illustrées par l'artiste connu sous le numéro 0313. Les lignes apparemment simples de ses dessins cachent une quantité surprenante de petits détails, et l'utilisation de couleurs vives donne un caractère particulièrement distinctif à ces cartes. Charmillon en est un très bon exemple. Ce Pokémon au trait simple est mis en évidence par un décor floral élaboré. On ne peut qu'être saisi par la vitalité qui émane de cette palette de couleurs vives. Il en est de même de Wattouat, dessiné si simplement, qui se distingue particulièrement par ses couleurs vives au milieu d'un champ de pissenlits finement détaillés. Les couleurs de la carte Polarhume sont certes plus discrètes, mais le décor enneigé n'en est pas moins remarquable. La pureté du blanc contraste avec le bleu pâle de Polarhume, et donne au Pokémon une apparence amicale.


Les Pokémon s'amusent

Les Pokémon, comme les humains, aiment se détendre. Vous pourrez admirer les Pokémon en plein jeu sur certaines cartes. Ainsi, observez l'adorable Goupix d'Alola qui s'ébat joyeusement dans la neige poudreuse. On entendrait presque les craquements étouffés de la neige compactée. Et aux antipodes, on trouve Embrylex qui se prélasse sur la plage. Il fait le fier devant les sculptures d'Ymphect et de Tyranocif. En est-il le créateur ? Pour un Pokémon qui ne semble pas avoir de doigts, il se serait plutôt bien débrouillé ! Miaouss d'Alola farniente également sur la plage. Il aime flâner à l'ombre et regarder la vie passer. Quant à Ramoloss, il semble avoir une vue assez inhabituelle de la détente. Bon, si ça l'amuse de jouer avec sa queue pendant qu'il se repose au bord d'un lac souterrain, pourquoi pas ?


Des conditions inhospitalières

Bien sûr tous les Pokémon n'ont pas le luxe de vivre dans une féerie hivernale ou au bord d'une plage tropicale. Certains Pokémon n'ont pas le choix et vivent dans des environnements plus hostiles. Regardons Munja, par exemple. À en juger par les arbres rares et chétifs qui l'entourent, ce Pokémon semble habiter dans un endroit peu accueillant. Et ce pauvre Taupiqueur d'Alola qui surgit du sol au milieu d'un paysage désolé ! On peut voir quelques plantes desséchées et puis plus rien jusqu'à l'horizon. Que mangeras-tu, Taupiqueur d'Alola ? Le Pokémon légendaire Cobaltium ne semble pas mieux loti, et son environnement est plutôt sinistre avec ce brouillard qui enveloppe les arbres morts. Peut-être y a-t-il de verts pâturages au-delà des montagnes... Kecleon a trouvé un peu de verdure, même s'il n'a pas l'air vraiment réjoui. Allez, console-toi Kecleon !


En toute discrétion

Certains Pokémon ne veulent tout simplement pas être vus. Il suffit alors d'un peu d'astuce pour rester caché des yeux indiscrets. Snubbull, par exemple, avec ses tâches bleues sur le corps, se camoufle au milieu des fleurs. Le tout garni d'une fleur sur la tête, et le tour est joué ! Oui, parfait ! UN DÉGUISEMENT IDÉAL. Leveinard;, lui, se cache en restant bien en vue. Lové entre Mélofée et une Poupée Clonage, ce Pokémon bien dodu pourrait facilement passer pour une peluche. Nous garderons ton secret, Leveinard. Avec ses 9 mètres, Onix n'est pas vraiment discret. Il préférera donc se retirer sous terre. Quoi qu'il arrive, le Pokémon Serpenroc pourra se confondre avec des rochers, même si une famille de Taupiqueur s'installe dans le tunnel juste au-dessus de sa cachette. Ils ne devineront jamais qui se cache en dessous. Les Pokémon ne sont pas les seuls à aimer se cacher. L'artiste Oléa s'est fabriquée – peut-être par accident – une tenue de camouflage en s'éclaboussant de peinture. Placée devant un plan bariolé, elle se fondra dans le décor et pourra se concentrer toute la journée sur sa peinture sans être interrompue par les curieux.



Voici donc quelques-unes des magnifiques illustrations de Soleil et Lune – Tonnerre Perdu. Lorsque vous ouvrez vos boosters et complétez votre collection, prenez un instant pour apprécier ces délicates illustrations sous vos yeux. Vous pourriez même compter un nouvel artiste parmi vos préférés.

Haut de la page